AVENTURES

7 ~ Celles qui convoitaient une banque

Françoise, notre ange gardienne de la compta : bon les filles, on ouvre un compte où ?

Moi : euh, je sais pas. À Nîmes j’imagine.

Françoise : oui, mais vous avez une préférence pour une banque, ou des services ?

Moi : pas vraiment. Ah si : j’aimerais bien avoir une carte bancaire …

Céline : comment on procède ?

Françoise : il faut prendre des rendez-vous pour comparer les offres.

Moi : ok, je leur demande quoi ?

Jusqu’alors, le choix de ma banque se limitait à celle qui accepterait le plus gros découvert shopping. Sur les conseils de Françoise, nous avons pris rendez-vous avec 2 conseillères : Yanaele et Laura. Malgré la grille d’entretiens et les indices d’évaluation que j’avais buchés, nous nous sommes retrouvées fort dépourvues au moment de choisir. Face à l’aplomb et le professionnalisme de Yanaele, nous avons préféré les tarifs avantageux et la fraîcheur de Laura.
La morale de cette histoire : comme disait ma grand-mère, « peu cher me coûte ».

Ce qu’on retient : Nous avons dû regarder les astérisques cachés, négocier certains frais et la question de la proximité ajoutée à celle du tarif a primé. Ensuite, nous avons dû montrer pattes blanches, moult papiers, et avons obtenu de haute lutte l’accès à nos comptes. Ce qui est simple pour un particulier ne l’est pas pour un professionnel.